La teurgoule, un drôle de nom pour un gâteau

La teurgoule, un drôle de nom pour un gâteau ? Réservé jadis aux repas de fête et cuit après le pain, ce gâteau de riz à la cannelle typiquement normand est lié à la piraterie du XVIIe siècle. Selon la confrérie des Gastronomes de la teurgoule, celle-ci nous viendrait des corsaires honfleurais qui, au cours de leurs courses en mer, auraient découvert du riz et de la cannelle dans une cargaison de galions espagnols en provenance des Amériques, et auraient du coup inventé une recette pour en faire bon usage. Le plus souvent réalisée dans une terrine en grès, la teurgoule est aussi appelée « terrinée ». En Normandie, « avoir de la goule » signifie « être gourmand ». Le nom de ce mets régional pourrait fort bien découler de cette expression. Être un peu gourmand. . . et aussi un peu voleur. Aujourd’hui, on va retrouver ce plat un peu plus au nord qu’en Normandie, dans le nord et notamment à Lille. D’ailleurs, certains chefs, rares, offrent des cours de cuisine pour préparer ce gâteau original. C’est notamment le cas avec l’atelier Tema. Vous êtes accueilli par le chef, expert passionné en cuisine, au sein d’un atelier haut de gamme, dans une ambiance conviviale. Quelque soit votre niveau, venez vous initier, développer vos connaissances, apprendre à maîtriser produits et techniques, ou tout simplement partager la passion des plaisirs de la cuisine. A l’issue du cours vous pourrez déguster les mets préparés. Lors de cet atelier de cuisine originale, vous pourriez apprendre à cuisiner une tarte tatin de fenouil à l’orange ; le potchevlesch de foie gras, salade de mangues au citron vert ; coquilles st jacques justes saisies, émulsion et écume de lard de colonnata, salsifis frais, et surtout cette fameuse tergoule. Dans le nord, on la cuisine 5 heures avec de la canelle. Une variante préparée dans le sud de la Manche est faite par cuisson à feu modéré dans une casserole, où il faut tourner régulièrement le mélange lait, sucre et riz pour éviter qu’il n’attache au fond de la casserole, et pendant un temps suffisant pour qu’il prenne une jolie couleur et une consistance assez épaisse. Elle se déguste souvent chaude avec la fallue, une brioche normande, et du cidre. Si cela vous intéresse, je vous invite à contacter les chefs qui vous expliqueront tout pour préparer ce plat de votre cours de cuisine à Lille.

This entry was posted in Recettes and tagged , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.