La gastronomie d’Avignon

Sirotez Châteauneuf-du-Pape, imprégnez-vous du soleil provençal et chantez la célèbre chanson de la ville dans ce siège papal du XIVe siècle et site classé à l’Unesco, explique Alicia Miller. Temps de trajet 3h30 La ville du sud-est de la France est un siège papal médiéval, regorgeant de bons restaurants et bordant une région viticole raffinée – le tout regroupé dans un petit paquet bien rangé parfaitement adapté au déballage au cours d’une excursion de deux jours. Au plus fort de l’été, les foules descendent pour le festival des arts animé d’Avignon, mais viennent en mai pour un temps de printemps agréable et une atmosphère plus décontractée. Que faire Ne vous battez pas – vous devez voir le pont. Comme tout écolier le sait, le pont médiéval d’Avignon était jadis incroyablement long (900m). Alors, pour votre premier arrêt lorsque vous traversez le périmètre du XIIIe siècle (Avignon est l’une des dernières villes françaises à conserver ses murs de pierre), dirigez-vous vers le nord, en passant par la place de l’Horloge et ensuite jusqu’au pont Saint Bénézet. Certes, il ne reste plus grand-chose du pont en ruine (il s’agit plutôt d’une jetée), mais une visite de son musée, au cours de laquelle vous pouvez marcher au-dessus du pont, met en lumière son impressionnante histoire. L’audioguide propose de nombreuses lectures de l’emblématique Sur le Pont d’Avignon inspiré du pont, y compris des versions divertissantes de reggae et de jazz acide. Du pont, vous pouvez voir jusqu’au Palais des Papes (palais-des-), un site du patrimoine mondial de l’Unesco et la maison des papes pendant une grande partie du 14ème siècle. Vous aurez besoin de quelques heures pour faire justice à la structure – il y a beaucoup d’intrigues médiévales à s’imprégner – mais attendez plus longtemps si vous souhaitez virer de bord sur des sites adjacents tels que le musée du Petit Palais (). Ensuite, escaladez les jardins du palais pour une vue sur le Rhône jusqu’à la région viticole de Châteauneuf-du-Pape. Les galeries ne manquent pas à Avignon, que ce soit la collection égyptienne au Calvet () ou l’offre éclectique de l’Angladon (). Les deux sont facilement visibles en moins d’une heure, cours de cuisine et fournissent un morceau de culture parfait sous forme de bouchée avant de vous replonger dans le soleil provençal vers un apéritif bien mérité. Pour être honnête, se promener dans la ville est un plaisir – ne manquez pas les charmantes voies navigables et le moulin le long de la rue des Teinturiers ou les rues commerçantes piétonnes au sud de la place de l’Horloge. Où rester Situé juste à l’extérieur du Palais des Papes dans une ancienne résidence de cardinal, La Mirande (00 33 4 90 14 20 20, – / fr / « target = » _ blank « rel = » noreferrer noopener « > la- est une image de la régalité du XVIIIe siècle Les chambres sont habillées de tissus d’époque, et le restaurant propose des peintures raffinées et une cuisine raffinée dans une égale mesure. Le B&B Maison Boussingault (00 33 664 46 96 61,) est situé dans une ancienne écurie près du musée Calvet, et dispose de trois chambres simples mais élégantes. pièces. Où manger et boire En France, le marché est toujours un bon point de départ et Avignon ne fait pas exception. Vous trouverez tout ce dont vous avez besoin aux Halles pour un pique-nique digne d’un pape, et le samedi matin, vous pourrez également assister à des démonstrations de chefs. La star culinaire d’Avignon, le grégaire Christian Etienne (00 33 4 90 86 16 50, / « target = » _ blank « rel = » noreferrer noopener « >), sert une cuisine française progressiste dans son restaurant étoilé au Michelin depuis des décennies. dans les anciens murs du Palais des Papes, avec juste une pochette de tables, attendez-vous à déguster des menus de dégustation innovants et ludiques des meilleurs produits de saison de Provence – le tout arrosé des meilleurs vins du Rhône. Pour un bistrot haut de gamme, rendez-vous à L’Essentiel (00 33 4 90 85 87 12,), qui propose deux menus saisonniers par nuit. Une atmosphère amusante et décalée distingue Balthazar (00 33 4 88 07 36 09,) – une moitié est un peu comme un restaurant américain, l’autre est décoré d’œuvres d’art. Optez pour le steak tartare ou les fruits de mer. Vous ne devez pas quitter Avignon sans passer du temps à boire à Avitus (00 33 4 84 15 82 71,) – cette boutique et bar excellente sélection de tipples du Rhône, et, sur une assiette de saucisson, vous pouvez vous frayer un chemin les au verre (ou bouteille). Le temps presse? Procurez-vous les essentiels provençaux tels que l’huile d’olive, la lavande ou la rouille (sauce à l’ail et au poivre) à ramener chez vous dans les magasins de la ville.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Comments are closed.