Bétises de Cambrai

Ce célèbre bonbon a été inventé en 1850 dans la confiserie d’Afchain. Il s’agit d’un bonbon blanc opaque et rectangulaire, rayé d’une bande de caramel ambre jaune et aromatisé à la menthe. Il se compose de sucre, de glucose et de menthe poivrée, qui possède un goût de menthol particulièrement fin. Ce qui caractérise ce bonbon c’est sa consistance très légère, aérée, qui se marie bien avec la fraicheur de la menthe. On l’obtient en mélangeant et en chauffant le sucre et le glucose, puis en battant la pâte, de façon à faire pénétrer l’air, avant de la tirer et la découper en bonbons.

Cette procédure inhabituelle est attribuée à une bêtise du fils de la maison. Il se serait embrouillé dans les proportions du mélange, et pour rattraper son erreur, aurait battu la pâte. Une autre version de l’histoire ne met pas en valeur le confiseur, mais établit un lien entre la friandise et le marché au bétail, qui avait lieu autrefois le 24 de chaque mois. Une fois les affaires conclues, beaucoup d’éleveurs commettaient des erreurs et achetaient (certainement pour se faire pardonner) des bonbons, qui étaient à l’origine découpés devant le client et que l’on appelait « bêtises ». La confiserie d’Afchain en confectionna spécialement pour les jours de marché une version plus raffinée, plus légère et parfumée à la menthe, qui devint la spécialité de Cambrai.

This entry was posted in Terroir and tagged , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.